La paresse

La paresse est souvent définie comme le moins grave des sept péchés capitaux. Ce péché nous pousse à négliger nos devoirs et se reposer à la place, il peut prendre la forme d’une maladie, puisque moins on fait, moins on a envie de faire. C’est un cercle vicieux.

La paresse n’est pas le péché le plus visible dans Game Of Thrones mais il est quand même présent notamment avec le personnage de Craster qui apparaît dans la deuxième et la troisième saison de la série et dans le deuxième et le troisième livre.

Craster est un sauvageon, habitant au Nord du Mur (voir la présentation de l’histoire pour des informations complémentaires sur les sauvageons).

Il habite seul avec ses dix-neuf filles qui font aussi office de femme, il impose un régime patriarcal dans sa maison (manoir de Craster) et n’en sort jamais.

Sa demeure sert parfois à abriter la Garde de la Nuit à condition que les hommes respectent ses règles. Il a des relations incestueuses, ici père/fille.

Ses femmes s’occupent de tout, tâches ménagères, nourrir les animaux… Il est très paresseux car il ne s’occupe de rien à part d’imposer son autorité, il passe ses journées sur son fauteuil devant son feu. Il a un caractère fort et peut être terrible avec ses filles et surtout avec sa descendance masculine puisqu’il sacrifie ses héritiers mâles en l’honneur des anciens dieux (Dieux du Nord) en les donnant à manger aux marcheurs blancs (sortes de zombi de glace qui menacent Westeros).

Il écarte donc toute tentative d’opposition de la part de sa famille pour qu’il vive en paix en imposant ses lois.